Décidément, depuis ma grossesse, je suis nettement plus sensible aux piqûres d'insectes. Celles-ci se développent inévitablement en boursouflures rougeâtres et surtout, surtout, les démangeaisons sont insupportables, me poussant malgré moi à gratter le tout jusqu'au sang. Une crème à la cortizone règle habituellement les démangeaisons, mais il semble que son utilisation intensive peut apporter des effets secondaires comme l'amincissement de la peau. Une amie m'a recommandé l'utilisation d'un gel oméopathique nommé ApisGel, qui contient de l'Apis mellifica et du Ledum palustre dans un gel carbomère, deux ingrédients difficiles à trouver.

Ainsi, dans ma quête éternelle d'un moyen efficace et naturel pour soulager les démangeaisons et inflammations, j'ai continué à tester des recettes. Cette-fois ci, je suis particulièrement satisfaite du résultat, bien que la recette nécessite beaucoup plus d'ingrédients.

J'ai donc récupéré un "restant" de tonique à la guimauve et lavande (à l'odeur absolument fabuleuse et très populaire auprès de mes utilisatrices) que j'ai complété des ingrédients suivants :

  • 50 mL de tonique à la guimauve et lavande
  • 25 mL de gel d'aloès liquide (j'ai pris le Aloex à boire qui est plus liquide et qui se trouve facilement en pharmacie - il est pur à 95%)
  • 15 mL de vinaigre de cidre macéré aux fleurs de lavande et de calendula et aux feuilles de plantain
  • 5 mL de teinture de millepertuis (fleurs fraîches macérées dans la vodka)

Le tout placé dans un contenant avec un bouchon à spray. J'en applique dès qu'une démangeaison se fait ressentir.

Plusieurs études confirment l'usage traditionnel du millepertuis dans la cicatrisation des plaies. L'hypéricine et d'autres agents chimiques antibiotiques présents dans l'huile ou la teinture rouge de la plante peuvent aider à prévenir l'infection. De plus, les flavanoides qui stimuleraient le système immunitaire aident à réduire l'inflammation des plaies et diminue l'apparence des cicatrices.

Quant aux vertus de l'aloès, des études ont prouvé sa propriété à calmer les démangeaisons. Non seulement l'aloès guérit-il rapidement les blessures, mais il évite l'infection. Plusieurs études démontrent que l'aloès combat efficacement les bactéries qui risquent d'infecter les plaies. On recommande cependant de l'appliquer que sur des blessures superficielles, d'autres études ayant démontré qu'il pouvait créer l'effet contraire dans le cas des blessures graves.

Le plantain est reconnu pour son effet calmant sur les piqûres d'insectes. On pense que le mucilage du plantain contribue à adoucir et calmer l'inflammation cutanée en raison de ses qualités émollientes, mais on sait maintenant, grâce à des études récentes, que l'aucubine, un des composés du plantain, a un effet anti-inflammatoire topique et un effet antibactérien. Il est cependant nécessaire d'utiliser la plante fraîche ou de faire une macération à l'eau froide ou une teinture  si on utilise la plante séchée puisque l'aucubine perd ses propriétés lorsqu'elle est exposée à la chaleur.

Le souci ou calendula est également reconnu comme étant efficace dans le traitement des blessures cutanées.

Références :

°°°°°°~~~~~~°°°°°°~~~~~~°°°°°°~~~~~~°°°°°°~~~~~~°°°°°°~~~~~~°°°°°°~~~~~~°°°°°°

Pour la liste complète des produits présentés sur ce site, cliquez ici.

Je vous demande de respecter tous les efforts que je mets à écrire ces textes. À moins qu'il ne soit autrement indiqué, les recettes sont de ma création et les photos sont également de moi. Ainsi, si vous désirez utiliser l’information contenue ici ou y référer, veuillez mettre un lien direct à ce site ou encore assurez-vous d’indiquer très clairement la source.