Hier, je vous ai présenté une recette de sirop de plantes pour soulager la toux et le mal de gorge. Je complète ce billet en vous donnant plus d'informations sur les ingrédients contenus dans ce sirop.

Miel

Le miel est considéré comme une substance bénéfique depuis des milliers d’années. Les guérisseurs grecs utilisaient le miel et le vinaigre de cidre comme ingrédients principaux pour guérir une panoplie de maux. Un texte médical égyptien datant environ de 2600 années avant JC mentionnait d’ailleurs le miel 500 fois dans 900 remèdes. Mais pourquoi le miel est-il spécial ?

Premièrement, le miel est antibactérien. Il prévient les infections de la peau, dans les intestins, dans le système respiratoire et le corps en entier.

Deuxièmement, le miel est hydrophile, c'est-à-dire qu'il "aime" l'eau ou qui a une affinité pour cette dernière. Le miel retient l'humidité en place et peut même "aspirer" l'humidité de l'air. Un masque facial au miel laisse la peau douce et bien hydratée. Ces deux qualités - antibactérienne et hydrophile - font du miel un ingrédient idéal pour guérir les plaies de toute sorte incluant les brûlures, éraflures, ulcères, etc. Ilconstitue un remède particulièrement efficace pour réduire le mal de gorge, un allié puissant contre la diarhée bactérienne et aide à soulager l'asthme. Il est une source de vitamine B, C, D et E de même que certains minéraux.

ATTENTION : Tous les miels (plus particulièrement le miel non pasteurisé), contient des spores de botulisme. Même si ce n'est pas problématique pour les adultes, le suc gastrique des enfants de moins de 1 an est dépourvu d'acidité, ce qui combiné à une température favorable et à un environnement anaérobie, crée un milieu idéal pour le développement des spores de C- botulinum en bactéries productrices de la toxine. Il ne faut donc jamais donner de miel non pasteurisé à un jeune enfant.

Mélisse (Melissa officinalis)

J'ai jouté cette plante pour son effet tranquilisant et sédatif, très bienvenue lorsqu'on souffre de toux !!! Déconseillé aux enfants de moins de 2 ans. Femmes enceinte et qui allaitent, de même que les personnes souffrant de problème de la glande thyroide devrait éviter cette plante. Si vous êtes dans cette situation, n'en ajoutez pas au sirop.

Romarin (Rosmarinus officinalis)

Tout comme d'autres plants aromatiques, le romarin peut soulager la congestion du nez et des bronches qui survient à la suite d'un rhume. Ne pas consommer en trop grande quantité car peut irriter l'estomac, les reins et les intestins.

Thym (Thymus vulgaris, T. serpylum)

Les chercheurs allemands ont corroboré l'emploi traditionnel du thym comme expectorant et aujourd'hui, en Allemagne, on prescrit souvent des préparations à base de thym pour détendre les voies respiratoires et traiter la toux, la coqueluche et l'emphysème. Il est aussi un antiseptique.

Sauge (Salvia officinalis)

La sauge contient des tannins astringents, ce qui explique l'usage que l'on en fait pour traiter les aphtes bucaux, le saignement des gencives et les maux de gorge. Attention : ne pas ingérer l'huile essentielle de sauge officinale qui peut être toxique. Non recommandé pour les femmes enceintes.

Guimauve (Althéa officinalis)

À cause de sa teneur en mucilage, la racine et l'extrait de guimauve exercent un effet adoucissant et son efficaces pour soulager la toux et le mal de gorge. La Commission E recommande la racine de guimauve pour traiter l'irritation des muqueuses de la gorge et la toux sèche qui peut l'accompagner.

Réglisse (Glycyrrhiza glabra)

La racine de réglisse ne présente aucun danger lorsque les quantités ingérées demeurent modérées. L'ingestion importante ou sur un longue période peut toutefois provoquer divers symptômes comme maux de tête, léthargie, rétention d'eau et de sodium, perte excessive de potassium et hypertension artérielle.

Parmi ses nombreuses propriétés bénéfiques, la réglisse adoucit les muqueuses et est utilisée depuis fort longtemps pour soigner l'asthme et la toux. Non seulement la réglisse apaise une gorge enflammée, mais elle exerce un effet expectorant qui peut contribuer à soigner le rhume et divers autres troubles respiratoires.

Gingembre (Zingiber officinale) 

Le gingembre a longtemps été utilisé et recommandé pour l'arthrite et la bursite, à cause de son effet naturel anti-inflammatoire. Selon Home Herbal, par Penelope Ody, D.K. Publishing, Juin 1995, le gingembre est un antihistaminique naturel. Il est également utilisé contre les nausées et le mal des transports et de plus, il est connu pour ses propriétés décongestionnantes. Différentes études portant sur les animaux de laboratoire ont démontré que deux substances chimiques présentes dans le gingembre (les gingérols et les shogaols) exerçaient une action antitussive, analgésique et fébrifuge. Quoique des effets comparables n'aient pas encore été démontré chez les humains, il est utile d'en ajouter à toute potion pour soulager la toux.

Références :

Pour la liste complète des produits présentés sur ce site, cliquez ici. Je vous demande de respecter tous les efforts que je mets à écrire ces textes. Ainsi, si vous désirez utiliser l’information contenue ici ou y référer, veuillez mettre un lien direct à celui-ci et assurez-vous d’indiquer très clairement la source. Il est néamoins interdit d'utiliser mes photos sans autorisation.