Comme bien des Montréalais (quoique je ne suis pas montréalaise d'origine et que je vis en réalité en banlieue de Montréal !), j'aodre aller au marché Jean-Talon les dimanches après-midi, question d'aller faire le plein d'épices et de légumes exotiques.

Un des endroits que je ne manque pas d'aller, c'est la boutique d'un homme que j'estime énormément : Philppe de Vienne. Vous le verrez souvent faire son apparition à la Di Stasio et le site internet de cette dernière comprend plusieurs recette de Philippe. Il a également participé à l'émission L'Épicerie et il a une chronique gastronomique hebdomadaire avec le coloré Daniel Pinard dans sa captivante émission En attendant le Bigot.

On trouve les produits de Philippe de Vienne dans ses deux boutiques sises  dans la nouvelle aile du marché Jean Talon : « La dépense » et « Olives et épices ». Quant à la boutique de traiteur de Philippe de Vienne, elle est sise au 5235 de la Savane. Tel : 514-739-7071. Adresse électronique: devienne@aei.ca. Vous voulez en savoir encore plus plus sur lui ? Allez lire cet article intéressant et détaillé.

P2054103_copyBref, les présentations étant faites, cette fois-ci lors de ma visite rituelle à sa boutique Olive et épices, j'ai fait l'acquisition de quelques trucs intéressants que je compte bien utiliser dans mes petites préparations et expériences cosmétiques. Tout d'abord j'ai été enchantée de voir qu'il tient également des produits du terroir québécois. Par exemple, ces baies de génévrier récoltées au Canada.

J'ai également fait l'acquisition de gousses de vanille de Madagscar: un parfum plutôt âcre et moins raffiné mais que j'aime bien utiliser dans mes concoctions de parfums & brumes d'ambiance. J'ai également acheté une MERVEILLEUSE gousse de vanille d'Ouganda, MY GOD quelle odeur, quel parfum capiteux, profond et raffiné !!! Je ne me lasse pas de sniffer son odeur à tout moment. Je vais m'en faire une huile parfumée je crois bien et... une potion d'amour comme la recette que j'ai déjà donné ici.

J'ai complété mes achats par une petite gourmandise : une boule de cacao brut façonnée à la main. Suffit de râper la boule pour en faire un chocolat chaud délicieux, entre autres. Puis des fèves de tonka. Pour ces dernières, j'hésite cependant à les utiliser en cuisine. En effet, elles sont réputées contenir des coumarines qui sont considérées comme cancérigènes et potentiellement toxiques pour le foie et les reins. La FDA (Food and Drug Administration, aux USA) a d'ailleurs banni son usage comme additif alimentaire pour ces raisons. Elle a un parfum de vanille agréable. M'enfin, je verrai bien ce qu'en j'en ferai, il semblerait que de la submerger dans l'alcool (comme j'aurais fait pour en produire un extrait pour du parfum par exemple) libère ces fameuses coumarines... :-(

M'enfin tout ça pour dire que partout y'a des petits produits intéressants à acquérir du terroir québécois, que ce soit pour la cuisine ou pour la confection de produits de beauté à partir d'ingrédients naturels !

Bon WE ! (et moi qui trainais cet article depuis dimanche... non mais ce que le temps passe vite !)

ZenBiloba