Ma mère a un salon de coiffure depuis 40 ans, alors j'ai toujours été bien "équipée" en frais de produits de qualité salon pour mes cheveux. Je n'avais donc jamais cru utile de me concocter des shampooings maison, d'autant plus que côté chevelure, j'étais d'avis que c'est la beauté qui prime et que des produits mal adaptés donnent simplement un affreux look à la tignasse. M'enfin. J'ai quelque peu adoucit mon avis sur la question et je me suis dit que j'allais tester l'utilisation de shampooing faits maison et voir quelle différence cela pourrait donner sur l'aspect impect que donnent les produits de qualité salon pour cheveux.

Perso j'ai les cheveux teints avec mèches, que je renouvellent trop peu souvent, ce qui fait que deux mois passés la dernière visite chez môman ou chez le coiffeur, j'ai une repousse d'un pouce (avec des mèches en bande, ça paraît moins brutal sur des cheveux blonds cendrés, heureusement !). Le cheveu naturel est naturellement plus "gras" qu'un cheveux teint. Donc la repousse est plus grasse, ce qui fait que j'ai souvent besoin de shampooiner, ce que je limite tout de même environ aux 3 jours (la dernière journée étant impérativement une queue de cheval !).

Mon autre souci est d'abîmer les pointes de mes cheveux à cause de l'agression par la teinture (bon ça avec une teinture de qualité en salon on se donne une chance, contrairement aux teintures de pharmacie qui donnent des résultats nettement moins bien) mais aussi par l'utilisation d'un shampooing détersif asséchant. Je voulais donc concocter un shampooing qui retrouve les ingrédients nourrissants des shampooings du commerce.

C'est ainsi que j'ai étudié plus en détails la liste des ingrédients d'un shampooing comme celui de L'Oréal pour cheveux colorés, soit le Vitamino Color, série expert, que j'aime bien utiliser bien que pour des raisons de marketing, il soit un peu trop nourrissant et a tendance à alourdir la chevelure. Selon eux, il serait un shampooing antioxydant, qui protège ainsi la couleur des cheveux teints.

Ce shampooing est composé des ingrédients suivants :

  • Aqua : de l'eau
  • Sodium laureth sulfate : surfactant* reconnu pour causer de l'irritation aux yeux et à la peau chez certaines personnes. Le CIR Expert Panel étudie son cas pour déterminer si son évaluation de risque ne devrait pas être révisée ou amendée.
  • Disodium cocoamphodiacetate :  dérivé de l'huile de coco, transformé pour être plus surfactant
  • Dimethicone : une huile silicone pour protéger la peau. Toxicité très basse.
  • Cetyl alcohol : émollient et stabilisateur d'émulsion
  • Hydrosystearyl cetyl ether : ???
  • Sodium cetearyl sulfate : cire utilisée comme un ingrédient de surface actif (réduit la tension de surface de l'eau)
  • Cocamide mipa : dérivé de l'huile de coco, peut causer des allergies.
  • Sodium methylparaben : conservateur à large spectre, suspecté avoir des effets hormone-like selon une étude britannique réalisée sur des femmes ayant le cancer du sein.
  • Guar hydroxypropyltrimonium : conservateur dérivé de l'ammonium chloride, peut causer une irritation de la peau et des muqueuses
  • DMDM hydantoin : conservateur, peut être irritant pour la peau.
  • Tocopheryl acetate : antioxydant dérivé de la vitamine E
  • Propylene glycol : absorbe l'humidité, agent mouillant comme la glycérine (mais moins $ évidemment) mais en plus irritant.
  • Phenoxyethanol : fixatif à parfum
  • hydroxypropyltrimonium  hydrolyzed wheat protein : dérivé de l'hydrolysat de la protéine de blé - émollient.
  • Magnesium acetate : neutralisant
  • Aspartic acid : acide aminé non essentiel, aide à faire pénétrer le produit, émollient
  • Glycine : aide à la texture
  • Arginine : alcalin, acide aminé essentiel.
  • Glutamic acid : adoucissant, humectant, antioxydant. Études en cours par la FDA pour vérifier ses effets
  • Parabens et parfum

* Surfactant : agent "mouillant", qui améliore les qualités nettoyantes d'un produit, fait pénétrer le produit.

Bon. Je ne suis pas chimiste ni même biochimiste. J'ai tenté tant bien que mal d'identifier en bleu les ingrédients qui me semblaient les plus actifs, i.e. qui servent à réduire l'oxydation, qui sont émollients, adoucissant, afin de voir quels ingrédients je pourrais utiliser de mon côté pour en faire une version moins chimique, avec des ingrédients de meilleure qualité.

J'ai choisi d'utiliser un shampooing neutre déjà tout fait pris chez New Direction Aromatics, soit celui sans SLS contenant les ingrédients suivants :

  • Purified water : eau purifiée
    Decyl Glucoside (Naturally Occurs in Sweet Orange) : lubrifiant synthétique
    Cocamidopropyl Betaine (Naturally Derived From Coconut)
    Coco-Glucoside & Glyceryl Oleate : agent nettoyant dérivé de l'huile de coco & émulsifiant
    DMDM Hydantoin : conservateur
    Citric Acid (Fruit Acids) : pour ajuster l'acidité

Bien que ce n'est pas un savon liquide maison, c'est quand même un pas vers une certaine simplicité non ?

J'ai concocté la recette suivante qui fonctionne très très bien sur les problèmes que je voulais régler :

Shampooing aromathérapeutique au rhassoul et romarin, pour cheveux gras

  • Base de shampooing sans SLS
  • Hydrolats de romarin et de sauge : régularisent la production de sébum
  • Phytokératine : Protéines hydrolisées de mais, blé et soya ; nourrit, adoucit et donne de l'éclat aux cheveux
  • Acides aminés de soie : adoucit le cheveux et l'aide à rester hydraté
  • Huiles essentielles de sauge sclarée, de citron, de lavande et de cèdre pour leurs effets sur la régularisation du sébum notamment
  • Rhassoul : pour son effet incroyable sur les cheveux gras. J'ai déjà écrit un article sur ce dernier, allez le lire ici.
  • Puis j'ai également ajouté de la bière brune : ajoute du volume et facilite le coiffage
  • et de l'huile de germe de blé pour nourrir le cheveu en vitamine E ; la prochaine fois, je vais essayer l'huile de noyau de cerise récemment acquise, réputée pour ses effets antioxydants et sa haute teneur en vitamine E

Je suis très très contente du résultat ! L'effet est différent des shampooing de salon, mais je m'y habitue et mes cheveux aussi. Surtout, l'effet gras est nettement plus long à apparaître et mes cheveux sont lisses et lustrés. Je continue de peaufiner ma recette et tester l'ajout d'autres ingrédients, on verra dans les prochaines "batch.

J'aime bien l'idée d'utiliser une base et d'y ajouter des ingrédients qui n'ont pas besoin d'être chauffés. J'ai l'impression d'en garder toutes les propriétés de cette façon.

Pour les cheveux secs, j'enlèverais le rhassoul, je remplacerais les hydrolats par une infusion de racines de guimauve, camomille et pétales de rose, puis je remplacerais les HE par du palmarosa et bois de santal.

Voilà !

ZenBiloba