Le plaisir de la neige abondante (samedi, dans la région de Montréal et de l'Estrie, plus de 30 cm sont tombés) couplé à du télémark agressif et intensif sur les pentes de ski ces derniers jours ont eu raison de mes petits muscles. Ce matin, j'ai des ecchimoses et des muscles douloureux à profusion, mais je suis heureuse d'en avoir autant profité. Lors d'une descente particulièrement orgasmique dans une pente à bosse bien enneigée, je suis tombée vers l'avant (les joies du télémark, avec les talons libres !) et je me suis foulée le pouce. Ça m'a rappelé les innombrables foulures que j'ai eu au primaire, en jouant au ballon chasseur... Héhé

N'empêche que ni une ni deux, le soir venu, j'ai sorti mes grimoires et j'ai cherché des moyens de réduire l'enflure et la douleur au pouce.

Je me suis donc préparée une huile avec HE destinée à réduire l'inflammation, ainsi qu'un cataplasme que j'ai ensuite appliqué également dans le but de réduire l'enflure. Ha oui, évidemment, j'ai débuté le traitement par l'application de glace pendant 10 minutes, à renouveler aux heures.

Traitement foulure et entorse :

Repos - Limitez les exercices réguliers ou les activités quotidiennes. Il peut falloir jusqu'à 48 heures avant qu'une cheville ou un genou endolori ne guérisse.

Glace - La glace doit être appliquée de manière à bien épouser la forme de la zone blessée. Elle doit être placée dans un sac maintenu avec un bandage, sans trop serrer pour ne pas arrêter la circulation sanguine, mais suffisamment pour permettre une compression qui arrêtera le saignement. On peut placer une serviette mouillée entre le sac et la peau. La glace ne resserre les vaisseaux sanguins que pendant environ 10 minutes, après quoi ils « regonflent ». C'est pourquoi elle ne doit être laissée en place que durant 10 à 12 minutes à la fois. Répéter ainsi toutes les heures ou aux deux heures en gardant continuellement l’articulation en élévation. Cette procédure doit être suivie plusieurs fois durant les deux premiers jours après une blessure. Continuer ensuite l’application de glace trois à quatre fois par jour jusqu’à ce que la douleur soit disparue, au repos comme à l’exercice.

Pression - Exercer une pression sur la cheville, le genou ou le poignet endolori au moyen d'un bandage élastique peut contribuer à réduire l'enflure.

Élévation - Si possible, maintenez l'articulation endolorie au-dessus du niveau du cœur à l'aide d'un oreiller ou d'une couverture. Cette technique est extrêmement efficace pour réduire l'enflure.

Consultez votre médecin si vous ne pouvez pas supporter le moindre poids, si vous avez perdu toute sensation dans la région touchée ou si l'enflure persiste au-delà de 48 heures.

Emplâtre à la Consoude (Symphytum officinale)

La consoude s’utilise en application externe pour soulager les ecchymoses. Cet usage bénéficie d’une reconnaissance par la Commission E allemande. La plante aurait aussi des propriétés anti-inflammatoires grâce à l'acide rosmarinique qu’elle renferme. Utiliser un onguent ou une teinture-mère qui contient de 5 % à 20 % de consoude ou se fabriquer une compresse maison :

  • Feuilles de consoude séchées (quantité selon la taille du membre touché)
  • Eau chaude
  • Pellicule de plastique
  • Linge

Réduire les feuilles en poudre au mortier. Ébouillanter avec la quantité la plus petite possible, de faça à former une pâte qui s'applique facilement et reste en place. Pour faciliter l'adhésion, personnellement j'applique un peu d'huile végétale qui s'absorbe rapidement comme l'huile de pépins de raisins ou la recette ici bas. Appliquer la pâte et distribuer partout où il y a douleur et enflure. Recouvrir d'une pellicule plastique et se servir du linge pour essuyer les dégâts et débordements. Garder pendant au moins 1 heure et renouveler au besoin.

Notes
1. Ne pas utiliser plus de dix jours d'affilée et pas plus de quatre à six semaines (en tout) par an, car les pyrrolizidines contenues dans la consoude sont absorbées par la peau. Ces substances sont toxiques pour le foie.
2. Santé Canada recommande d'éviter la consoude parce qu'elle pourrait contenir de l'échimidine. Voir ici pour une critique objective de Jean-Yves Dionne, mon pharmacien chouchou ! :-) Selon ce dernier, ben faudrait pas capoter avec ça comme on dit... La Guilde des herboriste en rajoute et on précise ici que cette recommandation viserait l'usage INTERNE et non externe comme cette recette le recommande. Comme quoi il est toujours important d'avoir un regard objectif et d'approfondir notre niveau d'information avant de prendre tout au premier degré... Notez également que la recette sumentionnée utilise les feuilles de la consoude alors que c'est dans la racine qu'on retrouve la plus grande quantité des substances considérées comme toxiques.

Contre indication de la consoude : en voie interne pour tous, par les femmes enceintes et qui allaitent, par les enfants et les personnes souffrant de maladies hépatiques.

Huile pour entorse et foulure (tirée de La Bible de l'aromathérapie de Nerys Purchon)

  • 2 c. à table d'huile d'émeu ou d'huile de millepertuis
  • 10 gouttes d'HE de poivre (fatigue musculaire)
  • 15 gouttes d'HE de gingembre (Attention ! Pas pour les femmes enceintes !)
  • 8 gouttes de clou de girofle (Attention ! Pas pour les femmes enceintes !)

Attention ! Toute application de chaleur et tout massage sont formellement proscrits. Le massage (et même la palpation) risque d'exagérer la douleur, d'aggraver les lésions et de provoquer une hémorragie. Ne faites donc qu'appliquer légèrement l'huile. Le massage est déconseillé dans les 72 heures qui suivent la blessure.

N'oubliez pas les précautions d'usage lors de l'utilisation d'huiles essentielles.

Bonne journée !

ZenBiloba

Références :