Avec le printemps, voilà que mon arbrisseau de romarin se met à produire de belles petites fleurs bleu-mauve. Comme j'adore le romarin ! Je blague à peine en parlant d'arbrisseau, nous avons acheté le plan de romarin il y a 2 ou 3 ans, il avait la taille et la forme d'un petit arbre de Noel en fait. Et il sentait divinement bon. Il siège depuis ce temps le long de la "Bay window", là où le soleil brille toute l'année. Lorsque mon fils va regarder dehors, ses cheveux sentent bon le romarin parce qu'il l'effleure à chaque fois...

Romarin (Rosmarinus officinalis)

romarin_copyBuisson toujours vert, originaire des contrées méditerranéennes, le romarin s'acclimate facilement dans nos jardins, sans prendre toutefois les proportions qu'il atteint dans le Midi. Ses feuilles linéaires ressemblent d'assez près aux aiguilles de certains conifères. Les fleurs sont petites, de couleur bleu-violacé, agglomérées en grappes terminales axillaires.

Des milliers d'années avant la réfrigération, les peuples anciens remarquèrent que la viande enveloppée dans des feuilles de romarin broyées se conservaient plus longtemps. De plus, le romarin transmettait à la viande une odeur fraîche et un parfum très agréable. Le romarin demeure toujours très apprécié dans les plats de viande et son pouvoir de conservation est à la source de son utilisation dans la guérison par les plantes.

Les Anciens se servaient du romarin comme n'importe quelle autre plante aromatique et de conservation pour lutter contre les maux de tête, les problèmes gastro-intestinaux et respiratoires. Les médecins chinois respectueux des traditions mélangeaient du romarin à du gingembre pour soigner les maux de tête, les indigestions, l'insomnie et la malaria.

La potion de Hongrie

En 1235, la reine Élizabeth de Hongrie devint paralysée. Selon la légende, un ermite fit tremper un demi-kilo de romarin dans 4 litres et demi de vin pendant plusieurs jours. Il frotta ensuite les membres de la reine avec cette préparation et elle fut guérie. La combinaison romarin-vin vint célèbre sous le nom d'Eau de la Reine de Hongrie. Son usage externe s'étendit pendant des siècles pour venir à bout de la goutte et des pellicules, pour prévenir la calvitie et pour soigner les affections de la peau. Les siècles passant, le pouliot et la marjolaine furent incorporés à ce qui devint la potion de Hongrie.

Une autre de mes références raconte une toute autre histoire au sujet de l'eau de la reine de Hongrie. Il s'agit selon cette source d'une antique recette qui eut un grand succès au XVIIe siècle. La reine Isabelle, âgée de 72 ans, consignait ainsi sa découverte dans Les Heures de la Sérénissime Isabelle, le 12 octobre 1652 : "Moi Dõna Isabelle, Reine de Hongrie, fort infirme et goutteuse, ayant usé un an entier de la suivante recette, que me donna un ermite que je n'avais jamais vu, et n'ai su voir depuis, laquelle fit tant d'effet en mon endroit qu'en même temps je guéris, et recouvrai mes forces (...)"

Cette recette miraculeuse est donnée par la reine de la façon la plus simple : c'est la distillation au bain-marie dans 1 litre d'eau-de-vie distillée 4 fois d'une macération de 700 g de fleurs et pousses de romarin. Ce mélange devait être laissé au repos pendant 52 heures avant la distillation. La reine prétend que cette eau, prise dans un bouillon une fois par semaine et en friction du visage tous les matins, comme sur les parties douloureuses du corps, avait pour effet, outre l'agrément aromatique, de guérir de nombreux maux. L'Empereur Napoléon en raffolait également : il s'en aspergeait le corps t en buvait à coup de litres par jour. Voici une version simplifiée, à consommer rapidement.

  • 1 litre de fleurs de romarin bien tassées et fraîchement coupées
  • 1 litre d'alcool à 45 degrés (de la vodka fait très bien)
  • 1 bâton de cannelle

Mettez les fleurs tassées et le bâton de cannelle dans un pot en verre ou dans une bouteille, que vous remplirez d'alcool. Bouchez soigneusement et laissez au soleil pendant un mois ou plus si possible, en enfonçant légèrement le récipient dans du sable. Filtrez et utilisez sans garder trop longtemps.

Propriétés thérapeutiques

De nos jours, les herboristes estiment que le romarin peut stimuler la circulation du sang, la digestion et le système nerveux. Ils le recommandent pour soulager les maux de tête, les douleurs musculaires et sous forme de gargarisme pour soigner une mauvaise respiration. En usage externe, le romarin peut prévenir la calvitie et il détend beaucoup le corps quand on l'ajoute à son eau de bain.

Anciennement et de nos jours encore dans certaines contrées, la fleur était utilisée sous le nom de fleur d'anthos en infusions antispasmodiques et calmantes, contre les coliques intestinales, les douleurs de la menstruation et les troubles cardiaques d'origine nerveuse. On obtient d'ailleurs les mêmes résultats avec les feuilles, à condition d'en faire une infusion très faible.

A dose plus forte, ces feuilles sont préconisées pour leurs propriétés cholagogues, diurétiques et toniques, vertus facilement explicables par la présence d'une essence aromatique riche en terpène, en pinène, en camphre et en bornéol.

Mentionnons aussi les vertus diurétiques, antirhumatismales, cardiotoniques et emménagogues du romarin et pour plus de précision, voyons de quelle manière on l'utilisera de préférence en divers cas donnés :

  • Conservation des aliments : le romarin ainsi que son huile contient des substances chimiques très antioxydantes. Quand vous partez en pique-nique (ou dans le lunch au bureau), mettez du romarin dans la nourriture que vous emportez, elle restera fraîche.

  • Stimulant digestif : le romarin aide la paroi du muscle lisse de l'intestin à se détendre, faisant de la plante un antispasmodique.

    • Vin de romarin : le vin  de romarin  a un excellent effet ;  en boire un verre à liqueur 3 fois par jour, à l'état pur ou dilué. Ce vin peut se préparer de diverses manières, la plus simple est de faire macérer dans un litre de bon vin blanc, 50 à 60 grammes de feuilles de romarin séchées ou de préférence 200 g de feuilles fraîches. On peut selon ses goûts, remplacer le vin blanc par du malaga ou du marsala. Après 10 à 15 jours de macération, filtrer afin d'obtenir une liqueur cristalline. En plus de son action digestive, calmante et antispasmodique, ce vin — surtout s'il est à base de vin blanc — est un diurétique remarquable, à recommander en cas de rétention d'urine et d'hydropisie (oedème). Dose : 3 à 4 fois par jour un verre à madère, à prendre entre les repas.
  • Paresse du foie, atonie digestive, cholécystite, congestion hépatique, jaunisse et cirrhose

    • En infusion : Infusion à la dose de 3 à 5 grammes par tasse ; boire le plus chaud possible 3 à 4 fois par jour une petite tasse de cette tisane.

  • Décongestionnant : traite l'inflammation des voies respiratoires et de la sphère ORL (oreilles, nez, gorge).

    • Infusion : 1 c. à café d'herbe broyée dans une tasse d'eau bouillante, laissez infuser 10-15 min. Ne pas prendre plus de 3 tasses par jour. Les préparations diluées peuvent être données avec prudence aux enfants de moins de 2 ans.

    • Hydrolat : Boire 2-3 c. à table de l'hydrolat de romarin de type verbenone.

  • Antibactérien : en prévention de l'infection

  • Stimule l'intellect : quelques gouttes d'HE de romarin le matin dans votre brosse à cheveux pour éclaircir les idées !

  • Traite la pelade (type de dermatose), en association avec la lavande, le thym, la noix de cèdre, le jojoba et l'huile de pépins de raisins

  • Soulage les douleurs rhumatismales, en association avec le houblon, et la circulation sanguine périphérique ; accélère la guérison des blessures.

    • En compresses : Imbiber les compresses de la décoction de base tiède (blessures) ou chaude (rhumatismes, circulation) et appliquer, au besoin, sur les parties à traiter. On peut également employer une solution renfermant de 6 % à 10 % d’huile essentielle diluée dans l’huile végétale.

    • Lotion à frictionner : Verser quelques gouttes (2 %) d’huile essentielle dans de l’alcool à 45 % (rhumatismes, antiseptique topique) ou dans de l’huile végétale (douleurs musculaires, troubles de la circulation).

    • Eau de la Reine de Hongrie en friction !

    • Bain fortifiant pour combattre les rhumatismes et la fatigue ainsi que pour stimuler la circulation. Ajouter 1 litre de la décoction de base à l’eau du bain ou 10 gouttes d’huile essentielle mélangées à un peu de savon liquide. À faire de préférence le matin, car ce bain est stimulant et pourrait nuire au sommeil.

  • Soulage les maux de tête, améliore la mémoire et la concentration

  • Fortifie les convalescents

  • Combat les effets du stress et de la fatigue

L'huile essentielle de romarin

Il existe trois types d’huile essentielle de romarin qui varient selon le lieu de culture et le moment de la récolte. Elles sont nommées selon le principe actif qui prédomine : le romarin officinal à camphre est moins fortement antiseptique, mais agit davantage sur le système neuromusculaire; le romarin officinal à cinéole est plus expectorant et le romarin officinal à verbénone est particulièrement efficace pour les problèmes digestifs, mais neurotoxique et abortif à fortes doses.

L'huile de romarin est l'huile essentielle qui a l'effet revigorant le plus fort - excellent donc pour se mettre en route pour le matin ; à éviter le soir ! L'HE de romarin se mélange bien aux HE de pamplemousse, citron vert, sauge sclarée, hysope, poivre, gingembre, génévrier, menthe poivrée, basilic, cembro, bois de cèdre.

On utilise l'HE de romarin dans les refroidissements, l'hypotension, les traumatismes sportifs et blessures, les poux, la cellulite, les règles douloureuses, les nausées pendant la grossesse, l'épuisement physique et mental, dans les shampooings, les lotions pour le visage et les brûle parfums.

  • Poux : 2 mL HE Romarin à cinéole, 2 mL HE Lavandin super, 1 mL HE Clou de Girofle ; en prévention : 3 gouttes du mélange tous les matins sur le cuir chevelu ; en curatif : 5 à 6 gouttes 3 fois par jour puis faire un shampooing.

  • Pour une foule d'autres recettes avec les HE de romarin, voir la fiche de Aroma Zone.
  • Pour un effet semblable au café, vous pouvez consommer un verre d'hydrolat de romarin à camphre. Essayez également combiné à l'hydrolat de sauge pour un stimulant digestif et détoxifiant pour le foie

En cosmétique

  • Promeut la repousse des cheveux, réduit les pellicules et donne du lustre (HE, hydrolat)

    • Shampooing contre la perte de cheveux : 1/2 verre de shampooing doux neutre, 14 gt d'huile de jojoba, 10 gt de lavande vraie, 4 gt de romarin à cinéole. Appliquez le mélange, massez et laissez reposer quelques minutes avant de rincer.

    • Pellicules : 3 gt d'HE de Romarin à cinéole, 2 gt d'HE Lavande 2 gouttes, 10 mL d'huile d'olive. Masser soigneusement votre cuir chevelu. Enveloppez d'une serviette éponge que vous garderez toute la nuit. Le matin, lavez vos cheveux en frictionnant bien avec un shampooing doux (auquel vous pouvez ajouter 2 gouttes d'huile essentielle de Romarin). À faire une fois par semaine.

  • Pour les peaux grasses
    • Lait démaquillant simple au yaourt : 1 c. à tb de yaourt nature maigre, 1 c. à thé de jus de citron, 1 goutte d'HE de romarin.
    • Sauna facial : ébouillanter un mélange de romarin, lavande, achillée millefeuille et menthe poivrée pour un effet rafraîchissant et nettoyant.

Références :

  • Castelman, M., 2002. Les Plantes qui guérissent. Les Publications Modus Vivendi inc., 517 p.
  • de Barry, N., 2001. Des parfums à faire soi-même. Éditions Minerva SA, 160 p.
  • Passeport Santé - Le romarin
  • Épicier.ch
  • Werner, M. Guide de l'aromathérapie. Éditions Marabout, 246 p.
  • Catty, S., 2001. Hydrosols - The next Aromatherapy. Healing Arts Press, 290 p.
  • Aroma-zone, fiches des huiles essentielles de romarin
  • Vukovik, L., 2004. 1001 remèdes naturels. ERPI, 190 p.

Un merci tout spécial à JP Fulliquet de Épicier.ch qui m'a gentiment autorisé à utiliser son texte. Son site internet contient une foule d'informations sur différents ingrédients. Dommage qu'il soit si loin du Québec (il est basé en Suisse mais distribue également à l'extérieur) ! Il tient notamment une panoplie d'herbes médicinales. À voir absolument.