J'ai à me rendre à Ottawa régulièrement pour le boulot et je fais la route en voiture. Souvent, je pars une demi-heure plus tôt pour pouvoir faire la route le long de la frontière du Québec et de l'Onatrio, côté Québec, pour pouvoir non seulement regarder le paysage le long de la rivière des Outaouais, mais aussi pour faire l'achat de quelques produits du terroir...

P2114105_copyBon outre l'arrêt obligatoire au LCBO de Hawkesbury pour faire le plein de vin (que voulez-vous, la bourse prévaut sur l'honneur... tout le monde sait bien que les prix des alcools -bières, vins et spiritueux- et de l'essence sont nettement plus bas en Ontario), je m'arrête régulièrement chez l'apiculteur Éric Lajoie pour acheter du miel bien entendu (plusieurs variétés de fleurs) mais aussi de la cire d'abeille et cette fois-ci, de la gelée royale.

Cire d'abeille : nettement moins dispendieuse si elle est achetée directement du producteur. Et au Québec, des apiculteurs, y'en a dans à peu près toutes les régions ! Brute, elle a une odeur merveilleusement sucrée et intense, une belle couleur jaune.

Petit truc facile pour défaire le gros bloc en petits morceaux, vous mettez le bloc dans le congélateur dans un sac, puis une fois gelé, pour sortiez le sac, vous le laissez tomber de haut sur le plancher. Il se éclatera en mini morceaux.

La cire d'abeille est un émulsifiant (quoiqu'il est plutôt capricieux dans les crèmes) et peut être utilisé dans les savons, les crèmes, les baumes, les déodorants, etc.

Gelée royale : c'est une substance laiteuse et gélatineuse sécrétée par les glandes pharyngiennes des jeunes abeilles nourricières. Elle est destinée à l’alimentation des larves au premier stade de leur développement et constitue le régime alimentaire exclusif des reines durant toute leur existence. Elle est bourrée d'éléments nutritifs. Fait que j'ignorais, normalement, la quantité de gelée royale produite dans une ruche suffit à peine à assurer la croissance des larves et l’alimentation de la reine. Pour obtenir les quantités souhaitées, les apiculteurs doivent éliminer la reine de la ruche et inciter les ouvrières à élever plusieurs larves destinées à produire des reines.

Par contre, l'apiculteur m'a bien avisé qu'il fallait garder la gelée royale au congélateur, sous peine de perdre une bonne partie de ses minéraux, vitamines et donc propriétés au bout de quelques jours. Comme la gelée royale perd environ les deux tiers de son poids au cours de la lyophilisation, 100 mg de gelée lyophilisée correspondent à 300 mg de gelée fraîche.

En plus de la gelée royale fraîche (vendue en pot) et lyophilisée (présentée en capsules), on trouve dans le commerce des préparations à base de miel et de gelée royale. Il existe aussi des produits liquides, généralement présentés en ampoules, et qui renferment, outre de la gelée royale, du miel, du pollen, de la propolis ou du ginseng en proportions variables.

Très peu d’études scientifiques rigoureuses existent quant à l’action de la gelée royale chez l’humain. On dispose surtout d’essais in vitro et sur les animaux. Les données actuelles sont insuffisantes pour attribuer une quelconque cote d’efficacité à ce produit. Néamoins, les tests effectués sur les animaux lui ont attribués des propriétés immunostimulantes, d'antifatigue, d'anti-inflammatoire, et d'hypotenseur. D'autres études ont également démontré des propriétés antioxydantes. Son usage en cosmétique est de plus en plus observé.

Bien que la Food and Drug Administration américaine ait sévi plusieurs fois au cours des années 1990 pour ramener à l’ordre les fabricants et les distributeurs de gelée royale, plusieurs d’entre eux continuent à faire des affirmations publicitaires non fondées au sujet des vertus de leur produit (arthrite, maladies rénales, fractures, effet antibiotique, perte de poids) pour n’en nommer que quelques-unes.

Pour ajouter à votre scepticisme (et au mien à mesure que je fais des lectures sur le sujet finalement), allez lire cet article qui critique toutes les vertus qu'on lui attribue... Encore là, il y a toujours un scientifique prêt à en contredire un autre : voyez par vous même l'article plutôt subjectif de Wikipedia au sujet de la gelée royale (oui bon je sais, Wikipedia n'est pas la meilleure source scientifique qui soit hein) ou encore ici ou de l'autre côté, on en vante ses bienfaits... Alors qui croire ? C'est là tout le mystère du marketing vs la santé... GrandSourire  Vous aurez pas fini de voir des centaines de sites internet vanter les propriétés super-supra-naturelles. Par contre j'aurais tendance à avoir une grande confiance envers le site de Passeport Santé qui met un bémol également sur les propriétés de la gelée royale.

Néamoins, il reste qu'il faut rester prudent si vous faites des allergies au pollen et que vous consommez de la gelée royale. C'est mon cas, alors j'entre présentement en phase test pour déterminer quels seront les effets sur ma petite personne, y compris sur ses vilaines pattes d'oie qui commencent à s'incruster un peu trop à mon goût... Ben quoi, je prendrai pas la chance de passer à côté de quelque chose de miraculeux ! Et si...

Attention :

  • Certains auteurs affirment qu’on peut prendre sans danger jusqu’à 1,2 g de gelée royale par jour et même plus. Il est important de commencer par un faible dosage et de l’augmenter progressivement afin de détecter une possible allergie.
  • Les personnes allergiques au miel, au pollen, aux piqûres d’abeilles et aux plantes de la famille des composées (marguerite, échinacée, pissenlit, etc.) pourraient également l’être à la gelée royale.
  • On a rapporté plusieurs réactions allergiques et anaphylactiques à la gelée royale chez des sujets souffrant d’asthme ou d’eczéma atopique.

Bon dimanche !

ZenBiloba

Références :

L'apiculteur dont il est question dans ce billet : Éric Lajoie, Papineauville, Québec (819) 427-6520.